Promotion de la qualification de la vente

Origine du projet 

Dans le cadre du Dispositif Intégré d’Insertion socioprofessionnelle, le Comité Subrégional de l’Emploi et de la Formation a pour mission de « mener des analyses afin d’étudier l’adéquation qui existe entre l’offre de formation des opérateurs de formation et de l’enseignement et les besoins des entreprises ».

En janvier 2007, le Comité Subrégional de l’Emploi Formation de Tournai-Ath-Lessines a créé un groupe de travail dans le secteur de la vente. Celui-ci est constitué de représentants des opérateurs de formation, de l’enseignement de plein exercice et de Forem Conseil. 

L’analyse s’est basée sur les échanges entre opérateurs de formation et sur une analyse représentative du secteur (étude qualitative auprès de certains employeurs). Cette étude a fait l’objet d’une brochure publiée fin 2008. 

Quelques tensions qui animent le secteur

 D’un côté, vendeur/vendeuse est un métier en soi qui demande une formation bien spécifique, qui exige des compétences (accueil clientèle, gestion du stress, organisation…).

De l’autre, la vente est une activité complémentaire qui s’intègre dans une grande variété de secteurs d’activité (boucherie, bricolage, habillement, décoration…).

            → Difficile de parler de culture commune pour le secteur.

·        L’offre de formation est conséquente sur le territoire mais …

-         L’organisation du commerce évolue : « On ne vend pas aujourd’hui comme hier ».

-         Le panel des biens à vendre évolue : « On ne vend pas la même chose aujourd’hui qu’hier ».

-         Les biens et services à vendre se complexifient.

-         Les structures commerciales se transforment et évoluent.

                                   → Dégradation des compétences du personnel           

            → Nécessité d’adapter la formation à la réalité du secteur et à son évolution.

·        La formation au métier de la vente est mal reconnue. Le métier et ses exigences ne sont pas toujours faciles à valoriser.

       Par ailleurs, l’orientation professionnelle dans le secteur se fait souvent par dépit plus que           par choix.

            → Nécessité d’encourager le dialogue avec les employeurs.

Organisation d’un cycle d’animations - débats

Le cycle d’animations-débats est organisé à destination des commerçants, des enseignants, des employeurs et des formateurs.

Le principe d’une telle démarche est de proposer des outils, bousculer les idées, envisager des nouvelles pistes d’actions, interpeller et confronter les points de vue.

Les animations débats seront encadrées par monsieur Armand MABILLE de « Ego Management », expert international en technique de vente et en communication.

Concrètement :

Trois rendez-vous autour d'un thème commun : "La valorisation du secteur de la vente"

 Valorisation du métier et de la qualification du vendeur : Qui vend ?

                         Valorisation de la relation vendeur/client : A qui et comment vend-t-il ?

                         Valorisation de son lieu de commerce : Comment et où vend-t-il ?

Perspectives envisagées ( brochure d'évaluation)

Le rôle du CSEF est d’impulser des actions sur le territoire. La dynamique instaurée entre les participants au cours de ce cycle peut susciter l’envie de poursuivre la démarche de manière autonome.

·        Organisation d’une dynamique de formation sur le territoire                 

                    Formation de formateurs

                                    Formation continuée des travailleurs.

·        Créer l’envie de poursuivre la réflexion sur le secteur – plateforme de veille commerçants/enseignants

 Rapport d'évaluation - Perspectives d'actions

Promotion de la qualification du secteur de la vente et propositions d'actions 2009
Suite à ces trois rencontres, un cycle de formations de deux jours à destination des commerçants du territoire de Wallonie picarde est organisé par le centre FOCLAM et l'UCM : consultez le flyer reprenant les modalités d'inscription y relatives.

 
 
Création par S.I.P.